La nature insidieuse de l’hypertension artérielle Partie 2 « Les trucs effrayants »

Publié par Mark Beaton le

L’hypertension artérielle est la principale cause de décès prématuré au monde. Il n’y a pas de douleur, il y a rarement des symptômes, mais à long terme, l’hypertension (HTN) « non contrôlée » aura des effets néfastes sur votre corps.

Dans notre dernier article, nous avons résumé certaines des conditions médicales qui ne sont pas nécessairement associées à l’hypertension, telles que la réduction des performances sexuelles et la démence. Dans cet article, nous aborderons les résultats les plus effrayants et potentiellement mortels de l’hypertension artérielle non contrôlée. 

Fait intéressant, la définition « d’hypertensif » varie selon la géographie. Au Canada, les gens sont considérés comme hypertensifs si leurs lectures sont >140/90mmHg ou >135/85 lors de la mesure à la maison. Aux États-Unis, le seuil est de >130/80mmHg, augmentant considérablement le pourcentage des Américains souffrant d’hypertension ! (24 % des Canadiens contre 45 % des Américains¹).

Si vous souffrez d’hypertension et êtes traité, un professionnel de la santé a probablement discuté de vos objectifs en matière de pression sanguine avec vous. Dans les directives d’Hypertension Canada, un objectif de traitement de 140/90 mmHg est recommandé pour les patients qui n’ont pas d’autres facteurs de risque connexes comme les maladies rénales, le diabète et d’autres maladies cardiovasculaires.

Athérosclérose
Le durcissement et l’épaississement des artères en raison de l’accumulation de plaque est appelé « athérosclérose ». La plaque est une combinaison de cholestérol, de déchets de cellules, de calcium et de fibrine — une substance de coagulation dans le sang. La plaque athéroclérotique peut s’accumuler sur les parois de l’artère et limiter le flux sanguin. Cette action peut déclencher la formation d’un caillot de sang qui peut se détacher et bloquer une artère entièrement. Bon nombre des conditions décrites dans cet article en deux parties sont le résultat de ce processus.

En augmentant, votre pression sanguine fait augmenter les risques de maladies cardiovasculaires. Ces problèmes sont reliés au cœur et aux vaisseaux sanguins. Voici une brève description de ces problèmes :

Anévrisme 
Une section faible ou fine de la paroi d’un vaisseau sanguin provoque son ballonnement. Elle est souvent causée par l’hypertension artérielle et si l’anévrisme éclate, il peut y avoir une hémorragie au niveau du cœur ou du cerveau — ce qui peut être très grave.

Maladies coronariennes 
Lorsque la plaque s’accumule dans les artères les plus proches du cœur, elle restreint le flux sanguin. Le résultat peut affecter le rythme cardiaque normal. Un blocage total peut conduire à l’infarctus du myocarde — une crise cardiaque. 

Crise cardiaque (infarctus du myocarde)
L’interruption de l’apport sanguin au muscle cardiaque, causée soit par l’accumulation de plaque, soit par la rupture d’un caillot bloquant complètement une artère, prive le cœur d’oxygène. Sans oxygène et sans nutriments, un groupe de tissus du cœur meurt, appelé « zone d’infarctus ».

Insuffisance cardiaque congestive
Le rétrécissement des artères peut faire perdre au cœur sa force au point qu’il est incapable de pomper suffisamment de sang pour répondre aux besoins de l’organisme. Le flux sanguin sortant du cœur ralentit et cela affecte le flux sanguin retournant au cœur. Lorsque le sang « refoule », il en résulte une accumulation de liquide dans les tissus de la partie inférieure des jambes et des chevilles. Le liquide peut également s’accumuler dans les poumons, ce qui entraîne un essoufflement. 

Maladie artérielle périphérique (MAP) 
La MAP affecte généralement les membres inférieurs. Les symptômes comprennent des crampes et des douleurs dans les jambes dues à la marche ou à la montée d’escaliers. Bien que la douleur s’atténue souvent au repos, une maladie artérielle périphérique non traitée peut entraîner de graves complications telles que la gangrène.

Crise cardiaque
L’hypertension est reconnue comme le principal facteur de risque d’accident vasculaire cérébral (AVC). Un accident vasculaire cérébral « hémorragique » se produit lorsqu’un vaisseau sanguin éclate et saigne dans le cerveau. Un AVC « ischémique » désigne un « amas » de plaque qui s’est rompu et bloque le flux sanguin vers les cellules du cerveau. 

Bien que nombre des affections décrites ici soient effrayantes et potentiellement très graves, elles sont souvent le résultat d’années de pression artérielle non contrôlée. Elle est insidieuse car elle progresse sans douleur jusqu’à ce que les symptômes deviennent évidents. Normalement, au moment où votre corps réagit avec les symptômes, il s’agit d’un état de santé grave qui nécessite un traitement. Nombre de ces maladies cardiovasculaires peuvent être évitées en suivant des traitements spécifiques et en modifiant son mode de vie.  

La bonne nouvelle est que vous pouvez faire baisser votre tension artérielle naturellement sans médicaments. Surtout, mesurez votre tension artérielle à la maison et sachez si votre hypertension est maîtrisée.

Pour plus d’informations sur la gestion de la pression artérielle et de nos articles connexes, abonnez-vous à nos courriels mensuels chez BIOSmedical.com.

Auteur : Mark Beaton. Vice-Président du Marketing, BIOS Medical


Sources :

  1. Stella Daskaloulou Hypertension Guidelines aux États-Unis et au Canada : Nous rapprochons-nous ? Hypertension, 23 avril 2018.
  2. Lignes directrices sur l’hypertension Canada 2020.
     

Partager ce message



← Message plus ancien Message plus récent →


Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approvés avant d'être affichés