La nature insidieuse de l’hypertension artérielle

Publié par Mark Beaton le

L’hypertension artérielle (HTA) est une des premières causes de décès prématuré au monde¹. Au Canada, malgré le taux de traitements le plus élevé dans le monde, la prévalence de l’hypertension artérielle et le nombre de personnes souffrant d’hypertension artérielle non contrôlée ne cessent d’augmenter².

Souvent appelée « le tueur silencieux », l’hypertension n’entraine aucune douleur et n’a pas de symptômes spécifiques. Mais même si vous n’en êtes pas conscient, l’hypertension travaille contre vous, tout le temps et les effets sur la santé varient énormément et peuvent mettre votre vie en danger. Cet article est le premier de deux blogues destinés à donner un aperçu des effets néfastes de l’hypertension artérielle non contrôlée, dont certains que vous ne pourriez pas associer à cette maladie.

Nous commencerons avec une explication très élémentaire sur la façon dont notre pression artérielle augmente. Pour la plupart des gens, l’hypertension artérielle apparait avec l’âge. Lorsque nous sommes jeunes, nos artères (vaisseaux sanguins qui transportent le sang riche en oxygène vers nos muscles et nos organes) sont robustes, élastiques et lisses. Le sang circule sans contrainte dans notre corps. En vieillissant, nos artères perdent de la souplesse et de la plaque s’accumulent sur les parois. Le niveau de détérioration se détermine généralement par notre génétique, notre santé cardiovasculaire et nos habitudes alimentaires. Avec le temps il en résulte un rétrécissement des vaisseaux sanguins et une augmentation de la pression artérielle parce que le cœur pompe le même volume de sang dans de plus petites artères. La bonne nouvelle est que cette condition peut être contrôlée et même renversée dans certains cas.

Il convient de mentionner que la seule façon de déterminer si vous souffrez d’hypertension ou de pression artérielle non contrôlée est de la mesurer avec précision et souvent. Si vous la mesurez à domicile, les seuils sont ˃135/85 mmHg. Les mesures prises en clinique définissent l’hypertension à des niveaux un peu plus élevés : ˃ 140/90 mmHg. Si vous souffrez de diabète, le seuil est de 130/80 mmHg.

Augmentation du taux de démence – L’accumulation de plaque dans les artères peut restreindre le flux de sang oxygéné et de nutriments au cerveau. Cela peut avoir un impact sur le processus de pensée, notamment le raisonnement, la mémoire et le jugement.

Interruption de la vie sexuelle – L’hypertension artérielle peut affecter la libido et les performances sexuelles autant chez l’homme que chez la femme. Chez les hommes, la dysfonction érectile (DE) – La DE est un effet secondaire courant de l’hypertension qui touche 49 % des hommes âgés entre 40 et 70 ans³. Le pénis est moins bien irrigué par le sang. Certains médicaments qui traitent l’hypertension peuvent également entrainer une DE. Les femmes souffrant d’hypertension artérielle peuvent avoir un flux sanguin moindre au niveau de la région pelvienne et du vagin. Une baisse de libido et d’intérêt sont les effets secondaires les plus courants. Un flux sanguin moindre peut entrainer une diminution du plaisir et de l’intérêt pendant les rapports sexuels.

Maladies rénales — Nos reins utilisent des « néphrons » pour filtrer les déchets et les fluides. Les néphrons dépendent d’un bon flux sanguin avec de l’oxygène et des nutriments pour fonctionner de façon optimale. Avec l’hypertension artérielle, lorsque les artères autour des reins se rétrécissent, la circulation sanguine est restreinte et le rein perd sa capacité à filtrer le sang et à réguler les fluides. Cette situation est compliquée, car les reins jouent un rôle dans la régulation de la pression sanguine. Le déclin est normalement progressif, mais peut entraîner une insuffisance rénale si l’hypertension demeure non contrôlée⁴.

Problèmes de vue — Appelés médicalement : « rétinopathie hypertensive ». La rétine est une couche de tissu située à l’arrière de l’œil qui transforme la lumière en signaux nerveux qui sont interprétés dans le cerveau. La rétine hypertensive peut entraîner une restriction du flux sanguin vers la rétine et restreindre sa fonction. Cette restriction peut entraîner un gonflement de l’œil et des problèmes de vision. Comme d’autres effets de l’hypertension sur la santé, elle est progressive et est le résultat d’une trop forte pression dans les artères. 

De nombreux Canadiens sont conscients de ces conditions. Mais l’hypertension, en tant que cause sous-jacente, n’est peut-être pas aussi bien connue. Ce qui est clair, c’est que l’hypertension non contrôlée nous affecte de diverses manières. Vous ne pouvez peut-être pas « sentir » l’hypertension, mais si vous présentez l’un des symptômes décrits dans cet article, contactez un professionnel de la santé pour un examen plus approfondi et un traitement.

Si vous avez reçu un diagnostic d’hypertension, assurez-vous de mesurer votre pression artérielle à domicile afin de connaître votre niveau moyen de pression artérielle. Surveillez la deuxième partie de ce blogue pour obtenir des informations sur les conséquences potentielles d’une hypertension artérielle non contrôlée, qui peuvent mettre la vie en danger.

Auteur: Mark Beaton, vice-président du marketing, BIOS Medical

Références :

  1. Organisation mondiale de la santé — Fiche d’information : Les 10 premières causes de décès
  2. L’épidémiologie de l’hypertension au Canada : Une mise à jour; Raj Padwall. Le Journal canadien de cardiologie, mai 2016
  3. The sexual function of men 40 to 79: The Olmsted County Study of urinary symptoms and health status among men. 43:1107-1111. 1995 Journal of American Geriatrics Society
  4. Heart.org: How High blood pressure leads to Kidney Disease

Partager ce message



← Message plus ancien Message plus récent →


Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approvés avant d'être affichés