À quoi sert un oxymètre de pouls et devez-vous en utiliser un?

Publié par Mark Beaton le

Un oxymètre de pouls du bout du doigt comme le modèle vendu sur le site Web de BIOS Medical sert à mesurer la saturation en oxygène du sang ou SpO2. L’appareil utilise deux fréquences de lumière (rouge et infrarouge) pour déterminer le pourcentage d’hémoglobine dans le sang. (L’oxygène se lie à l’hémoglobine dans les globules rouges de nos poumons et il est ensuite pompé dans tout le corps.) Les diodes électroluminescentes projettent leur lumière dans le doigt et l’hémoglobine absorbe différentes quantités de cette lumière en fonction de la quantité d’oxygène présente dans le sang. La plage normale pour une personne en bonne santé est de 95 % à 100 % de SpO2.

Ces produits sont simples à utiliser; vous n’avez qu’à y insérer le doigt. La précision peut être affectée par une mauvaise circulation sanguine ou la présence de vernis à ongles ou de faux ongles. Utilisés de façon appropriée, les oxymètres de BIOS ont une précision de ± 2 % et ils affichent aussi la fréquence du pouls (en battements par minute). La plupart des oxymètres de pouls sont utilisés par des personnes ayant un taux soutenu inférieur à 93 % de SpO2 et qui nécessitent de l’oxygène supplémentaire de façon fréquente.

La maladie à coronavirus (COVID-19) est une infection des voies respiratoires à laquelle le monde entier est exposé. Bien que la plupart des gens puissent se soigner sans être hospitalisés, environ 5 % des personnes souffrant de la COVID-19 développent un « syndrome de détresse respiratoire aiguë » (SDRA) et possiblement d’autres complications, notamment une septicémie, un choc septique, ou une défaillance de plusieurs organes, y compris des lésions cardiaques et rénales. Les personnes atteintes de ces maladies auront besoin de soins intensifs et seront probablement traitées avec de l’oxygène supplémentaire(1).

Alors que 81 % des personnes atteintes de la COVID-19 souffriront d’une infection des voies respiratoires supérieures non compliquée accompagnée de fièvre, de fatigue, de toux (avec ou sans expectorations), de douleurs musculaires, de maux de gorge, de maux de tête, etc (2). Ces symptômes ressemblent à ceux d’un mauvais rhume ou de la grippe, n’est-ce pas? En conséquence, la grande majorité des gens ne bénéficieront pas vraiment d’un oxymètre de pouls, car leur taux de SpO2 ne chutera pas en dessous de 93 % (en respirant de l’air normal).

Cependant, environ 14% des personnes atteintes de la COVID-19 peuvent développer une pneumonie. Les symptômes de la pneumonie comprennent la fièvre, un pouls élevé, des râles crépitants et un taux d’oxygène faible. Cette condition peut dégénérer en pneumonie sévère avec un taux de SpO2 inférieur à 93 % et un rythme respiratoire inférieur à 30 respirations par minute. Les personnes atteintes de cette condition devront éventuellement être soignées à l’hôpital. Si cela dégénère en SDRA, le patient sera traité en soins intensifs. Il est peu probable que les personnes en bonne santé aient besoin d’un oxymètre de pouls même si elles souffrent de la COVID-19, mais les personnes dont le système immunitaire est affaibli et celles souffrant de conditions préexistantes comme la maladie pulmonaire obstructive chronique (MPOC) qui doivent recevoir de l’oxygène supplémentaire bénéficieront d’un Oxymètre de pouls du bout du doigt.

Auteur : Mark Beaton, vice-président principal du marketing, BIOS Medical

Sources :
1.    Clinical Management of Severe Acute Respiratory Infection with COVID-19 Disease, World Health Organization, 13 mars 2020.  
2.    Pulse Oximetry Training Manual, World Health Organization Library, 2011. 
 


Partager ce message



← Message plus ancien Message plus récent →


Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approvés avant d'être affichés