Livraison gratuite à partir de $35

Appelez-nous 1-866-517-2970

3 produits de santé pour une surveillance à la maison

Alors que la seconde vague s’étend dans tout le pays, nombre de Canadiens sont soit enfermés soit dans une quarantaine volontaire. Les conséquences de cela sont une baisse significative des rendez-vous médicaux et des visites aux urgences. Si vous tombez malade, contacter votre fournisseur de soins de santé pour demander des conseils est souvent la première étape, et pouvoir fournir des données auto-mesurées peut être essentiel afin de l’aider à évaluer votre condition.

Température corporelle
La réponse de notre corps à la présence d’un virus est de faire grimper notre température corporelle — de faire de la fièvre. Nous ne connaissons pas le pourcentage exact de personnes asymptomatiques infectées par la COVID-19, mais ceux qui présentent une sévère condition infectieuse démontrent des symptômes en commun tels que : FIÈVRE, toux, perte de goût/d’odorat, fatigue, etc.

Ce que nombre de gens ne savent pas c’est que la température du corps varie d’un individu à un autre, et diffère dépendamment de l’endroit où elle est prise. Par exemple, la température relevée dans l’oreille a tendance à être plus élevée (entre 0,3 °C et 0,6 °C) qu’une mesure orale. À la lumière de cette information, prenez la température de chacun des membres de votre famille quand ils sont en santé, de cette façon la fièvre sera facilement identifiable.
Les thermomètres à fièvre vont de simples modèles numériques de type « bâton » que l’on peut acheter pour seulement 10 ou 20 $, à des thermomètres frontaux et auriculaires plus rapides, plus sophistiqués et moins intrusifs qui coûtent entre 70 et 100 $.

L’utilisation d’un thermomètre vous confirmera si vous souffrez d’une infection. Un test de COVID19 déterminera la présence de la COVID-19 ou d’une autre infection telle que la grippe.

Pression artérielle
Les personnes souffrant d’hypertension artérielle (hypertension) sont à risque plus élevé face à la COVID-19. Les premières études ont démontré que les personnes souffrant d’hypertension sont plus fréquemment touchées et que les cas sont généralement plus graves. Des recherches effectuées en Italie ont indiqué que 76 % des personnes infectées souffraient d’hypertension et avaient un risque deux fois et demie plus élevé de contracter une forme plus sévère ou de mourir.

Pendant la pandémie, alors que les visites dans les cliniques ou les contacts de personne à personne sont limités, il est d’autant plus important pour les personnes souffrant d’hypertension de pouvoir prendre la mesure à la maison. C’est la seule façon de vérifier que le traitement antihypertenseur fonctionne et que leur PA est gérée. Une tension artérielle non contrôlée est le principal facteur de problèmes cardiovasculaires tels que les crises cardiaques et les accidents vasculaires cérébraux.

Lorsque l’on prend la mesure à la maison, il est important d’utiliser la bonne technique (voir la vidéo) et de prendre les mesures aux bons moments de la journée. Hypertension Canada recommande de le faire au lever le matin, avant de prendre le petit-déjeuner, et le soir, deux heures après le dîner.
Les tensiomètres pour la maison se trouvent dans les pharmacies ou en ligne. Les acheteurs devraient cependant rechercher les produits recommandés par Hypertension Canada. Le prix des appareils varie entre 70 et 150 $, en fonction de leurs fonctionnalités et de leurs capacités de diagnostic.

Saturation du sang en oxygène
Un oxymètre de pouls du bout du doigt sert à mesurer la saturation en oxygène du sang ou SpO2. La prise de mesure est rapide et indolore. L’appareil utilise deux fréquences de lumière (rouge et infrarouge) pour déterminer le pourcentage d’hémoglobine dans le sang. (L’oxygène se lie à l’hémoglobine dans les globules rouges de nos poumons et il est ensuite pompé dans tout le corps.) Les diodes électroluminescentes projettent leur lumière dans le doigt et l’hémoglobine absorbe différentes quantités de cette lumière en fonction de la quantité d’oxygène présente dans le sang. 

Un oxymètre de pouls est un appareil important pour les personnes souffrant de maladies respiratoires chroniques telles que la MPOC, l’asthme, le cancer du poumon et des problèmes cardiaques qui empêchent la distribution de sang oxygéné dans le corps. Les personnes ayant des problèmes pulmonaires peuvent ne pas recevoir suffisamment d’oxygène en respirant normalement. Le pourcentage de SpO2 indique que de l’oxygène supplémentaire peut être nécessaire.

Un niveau de saturation en oxygène égal ou supérieur à 95 % est normal pour la plupart des personnes en bonne santé. Un niveau de 92 % indique une hypoxémie potentielle lorsqu’il n’y a pas assez d’oxygène circulant dans le corps. Les mesures de l’oxymètre de pouls inférieures à 90 % sont à prendre au sérieux et nécessitent normalement un supplément d’oxygène.

La COVID-19 est une infection respiratoire qui peut évoluer en pneumonie et faire baisser les niveaux de SpO2. Des chercheurs britanniques analysant les résultats de la COVID-19 ont constaté que si la saturation en oxygène tombait à 94 % ou 93 %, la mortalité augmentait à 13 %, et si elle diminuait encore, le risque de mortalité augmentait à 28 %. Certains patients ont connu une baisse des niveaux d’oxygène sans symptômes évidents tels que l’essoufflement. (2)

Ce qu’il faut retenir pour les Canadiens est que les personnes souffrant de troubles respiratoires qui présentent un risque élevé de développer des symptômes graves de la COVID-19 peuvent bénéficier d’une autosurveillance de leur taux de saturation en oxygène. Si leur pourcentage de SpO2 chute rapidement, ou se trouve en dessous de 95 %, ils devraient contacter leur fournisseur de soins de santé pour savoir quoi faire ou recevoir un traitement.

Les oxymètres de pouls de bout du doigt sont disponibles dans la plupart des pharmacies ou en ligne pour environ 60 $.

L’autosurveillance est une nouvelle réalité pour la plupart d’entre nous. Les dispositifs médicaux décrits dans cet article sont facilement accessibles, ils sont précis et fournissent des informations de diagnostic importantes qui devraient être communiquées à un professionnel de la santé si vous estimez que vous êtes à risque ou que votre santé se détériore.

Auteur : Mark Beaton, vice-président principal du Marketing, BIOS Medical

Sources :

  1. Hypertension and its severity or mortality in Coronavirus disease 2019. Polish Archives of Internal medicine, mars 2020.
  2. BMJ 2020; 371: m4151 Covid-19: Patients to use pulse oximetry at home to spot deterioration.
  3. Efficacy of self-monitored blood pressure, with or without telemonitoring, for titration of antihypertension medication (TASMINH4): an umasked randomized controlled trial The Lancet Vol 391, issue 10124, p949-959, 10 mars 2018.

Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approvés avant d'être affichés